©2018 by Pocket Rocket

Font provided by opendyslexic.org

Voici une liste de quelques règles, liée aux traumatismes cérébraux, que j'ai posté il y quelques temps sur les réseaux sociaux. Ce sont de petites règles, simple au première abords, mais qui me pose problème au quotidien.

Chaque cerveau est unique, comme l'est chaque blessure de cet organe si particulier. Le hashtag #myBrainmyRules représente donc beaucoup pour moi. Il dit que mes règles ne correspondront peut-être pas à d'autre. Mais aussi que personne n'a le droit de les juger, car elles me correspondent. De me juger non plus.

Cela signifie aussi que protéger son cerveau est du ressort de chacun...

RÈGLE #1

C'est ok de ne pas aller bien.

Cela m'a pris beaucoup de temps pour simplement réaliser que cette règle s'applique à moi. J'ai perdu beaucoup d'énergie la combattre, par peur d'admettre la réalité. Mais je réalise gentiment qu'il faut accepter de ne pas aller bien, pour pouvoir aller mieux. C'est ok de demander de l'aide. Et c'est ok de ne pas être invincible...

RÈGLE #2

Ne pas minimiser ou cacher ses symptômes et handicapes.

Je ne suis vraiment pas très douée avec cette règle... Entre la honte et la difficulté de comprendre ce qui m'arrive, j'essaie toujours de paraître le plus normale que possible. Je veux aussi éviter de faire peur à mon entourage, ou que les gens se sentent mal à l'aise..
Mais cela a un impact sur ma récupération. Cela peut me prendre toute mon énergie. Et cela empêche aussi mon entourage de réaliser ce qu'il m'arrive. Alors j'essaie maintenant de suivre cette règle le plus souvent que possible!

RÈGLE #3

Respecter son cerveau. Lui donner le repos qu'il demande et faire de son mieux pour l'aimer pour ce qu'il est en ce moment.

Cette règle est plus dure à suivre qu'il n'y paraît. La quantité de repos dont a besoin un cerveau endommagé peut être astronomique!! Quand il s'agit de dormir, lui donner ce qu'il demande n'est encore pas trop compliqué. Mais quand il s'agit de regarder dans le vide pendant des heures, parce qu'il est incapable de trouver le sommeil (et oui, s'endormir est aussi une fonction du cerveau!), mais tout aussi incapable de faire autre chose, c'est plus dur à accepter... Il fait alors se rappeler qu'il fait ce qu'il peut pour se réparer et aller mieux :)

RÈGLE #4

Tu n'es pas folle!! (Ok, disons pas plus qu'avant ;)

C'est difficile à expliquer à quelqu'un qui ne l'a pas vécu. Mais toutes ces sensations et symptômes étranges qui passent dans ma tête, me donne souvent l'impression d'être totalement à la masse. Ça fait peur...
Mais ça n'est qu'une impression, due à un cerveau endommagé..